prendre-part-c3a0-la-nuitSi les textes qui composent ce livre sont des sortes de photographies d’instants crépusculaires, de moments suspendus en pleine nuit, des instantanés de vie dans l’obscurité, j’ai le sentiment qu’ils témoignent en contrepoint des ombres qui habitent l’esprit du veilleur, tellement d’ombres qui se bousculent, celles de l’enfance et de ses peurs, celles des visages absents, de la solitude, de la difficulté à être.Ce qui se joue, en somme, (..) c’est une cicatrisation : à la fois, elle rappelle la blessure et dit le travail pour en réparer les dommages. Reste une trace sur la peau dont on peut apprécier le dessin qu’on pourra lire de multiples manières. (Jean-Christophe Belleveaux, extrait de la Préface)

Prendre part à la nuit, Polder n°153, 2012.

Préface de Jean-Christophe Belleveaux et peinture de couverture de Lise Debelroute.

Plus d’informations sur le site de Décharge et le blog de Gros Textes.

Notes de lecture:

Par Cécile Guivarch, Claude Vercey, Alain Boudet, Murièle Camac, Walter Ruhlmann, Sanda Voïca et Teklal Neguib. Et dans le n°51 de la revue « Comme en poésie » (Jean-Pierre Lesieur)

On peut également écouter un extrait du recueil sur le Soundcloud de Cédric Gatien: