Recherche

PRENDRE PART

Jean-Baptiste Pedini

Le ciel déposé là, L’Arrière-Pays, 2016

Le matin tousse discrètement. La lumière entre au goutte à goutte pour surprendre l'enfance, pour l'étouffer dans son sommeil avec un grand ciel blanc. Alors tout est pauvre. Tout manque. Quelqu'un ouvre la fenêtre et cette fois on ne dort... Lire la suite →

Publicités

Arpa n°115/116

Poèmes et proses : Salvatore Quasimodo (traduit par Roland Ladrière) • Georges Bonnet • Jean-Marc Sourdillon •Miguel de Unamuno (traduit par Yves Roullière) • Ming Di (traduit par Marilyne Bertoncini) • Jean-Yves Masson • Roland Ladrière • Jacqueline Bouchet •... Lire la suite →

Le ciel déposé là (extrait)

L'enfance s'est enlisée tout près. Le chien aboie dans le jardin et chaque rafale le fait bondir. C'est comme ça que les cœurs se détraquent. Dans l'angoisse d'un matin où les gamins s'ennuient, où l'eau s'épuise dans leur sillage, où... Lire la suite →

C’est là, avec Aaron Clarke

C’est là, livre pauvre, collection « jamais » – Linogravure d’Aaron Clarke, 2015

Trouver refuge (extrait)

Ce sont de grandes baies vitrées qui brillent là-bas. Ou peut-être les bottes de foin. Le soleil s'étale partout. A la va-vite, on a enfilé un masque. Une paire de gants taillée dans l'air. Une tenue de camouflage pour échapper... Lire la suite →

Poésie dans(e) la rue

Un festival où poésie et danse se rencontrent dans les rues de Rouen du 23 au 27 septembre 2015.Poésie dans(e) la rue  est un festival qui souhaite montrer et affirmer la vitalité de la poésie contemporaine. Au programme notamment de... Lire la suite →

Plein phare lu par Jacmo

  Crédit photo VMA 😉

Plein phare, La Porte, 2015

Retrouver par erreur le rythme hachuré des ressacs. Le cliquètement des galets au fond de l’aquarium. Un mot d’excuse sur la fenêtre. L’écume vide de corps. S’essuyer au matin les yeux sur un ciel propre. Vivre plus haut, en sentinelle.... Lire la suite →

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑