Le matin tousse discrètement. La lumière entre au goutte à goutte pour surprendre l’enfance, pour l’étouffer dans son sommeil avec un grand ciel blanc. Alors tout est pauvre. Tout manque. Quelqu’un ouvre la fenêtre et cette fois on ne dort pas. On fait semblant.

Le ciel déposé là, éditions L’Arrière-Pays, 2016.

Disponible en librairie ou auprès de l’éditeur (bon de commande)

 Notes de lecture:

Par Marie-Josée Desvignes, Dominique Boudou, Mikael St-Honoré (Maison de la Poésie de la Drôme), Claude Vercey (Décharge), Cathy Garcia (Traversées), Patrice Maltaverne (Poésiechroniquetamalle), Philippe Leuckx (Revue Phoenix), Georges Cathalo (Revue Texture), Jacques Morin (Décharge n°171), Gérard Bocholier (ARPA), Gilles Lades (Friches), Dominique Zinenberg (Francopolis), Valérie Canat de Chizy (Terre à ciel) dans La Dépêche et le Canard Gascon.

On peut également découvrir la lecture de Christophe Sanchez dans la vidéo ci-dessous:

Publicités