Restes de nuit
entre les dents

réminiscence peut-être

une écume dense
se propage
et ce n’est pas la langue
qui colle

pas non plus
ces glottes noires
ces brisures de mots
encore

non
ce n’est pas la langue
qui entrave

peu de place

de toute façon
peu de distance
entre début et fin

restes de nuit
entre les dents

et derrière soi
l’enfance

un bol de lait tiède.

Extrait d’un ensemble de poèmes publié dans le n°28 de la revue N47.

Advertisements