Volets clos
impénétrables
sauf à cogner encore
le bois
jusqu’à saigner
gouttes écarlates
que la neige absorbe

alors
on se résigne
face à l’absence
lumière douce
derrière
certains s’y réfugient
plaid chaud
cillant à peine

d’autres fissurent
d’autres découpent
murs
falaises
lassitudes intenses

frissons
qui scient le corps
de long en large.

Publicités