on creuse une matière nouvelle

on noircit les phalanges

en deçà

aucune rue ne s’élève

Vide alentour, Encres Vives n°488, 2011.

Préface de Patrice Maltaverne et photo de couverture: Sylvain Thomas

On peut lire une note de Cathy Garcia ici: http://www.lacauselitteraire.fr/vide-alentour-jean-baptiste-pedini

Advertisements