Les planches étouffent le bruit de nos pas. Quelques lattes se soulèvent et retombent rapidement. Elles entament une étrange chorégraphie qui se répète de bout en bout de la jetée. Elles sont ce piège qui se referme sur lui même. Sans proie et sans chaleur. Sans même un claquement. Sans la tendresse de l’éclipse. On avance à tâtons. On essaie de marcher sur les taches de lumière qui apparaissent ça et là. On entend goutter les couleurs. On les devine dans notre dos. C’est un début.

Passant l’été, Cheyne éditeur, 2012 (réédition en 2013)

Prix de la vocation 2012. Publié avec le concours de la Fondation Marcel Bleustein-Blanchet.

Notes de lecture:

Par Antoine Emaz (CCP), Patrice Maltaverne, Morgan Riet, Claude Vercey, Georges Cathalo, (Texture), Dominique Boudou, Eric Dejaeger, Cathy Garcia (La cause littéraire), Eric Pistouley (Recours au poème), Jacques Morin (Décharge), Jean-Pierre Lesieur (Comme en poésie), Michel Passelergue (Les cahiers de la rue Ventura), Cathia Chabre (A Verse), Maël Azr (Sens critique) et dans la Dépêche du Midi (ici et ) et Midi-Libre.

On peut également découvrir le superbe travail réalisé par Samuel Buckman à partir du recueil: ICI, ICI et ICI.

Advertisements